Artissimo

C’est assurément par passion et sûrement par gageure que les deux sœurs Nawel (Mme Baba) et Zafira (Mme Achour) se sont lancées dans l’aventure artistique en ouvrant leur propre école d’art à l’appellation significative « Artissimo ».

C’est la première et l’unique école d’art privée  en Algérie. Ce tandem qui a baigné durant son enfance dans la musique et la danse a eu l’idée de faire partager et perpétuer cet amour pour les activités artistiques. L’ouverture d’ »Artissimo » qui date depuis 2000 permet à cette école  de dispenser un enseignement basé sur l’art et la détente. S’adressant à un public      adulte et à la gent enfantine,  « Artissimo » compte des membres dont la tranche d’âge varie entre 4 ans et 70 ans. Ayant à son actif des ateliers pour enfants, comme celui des instruments de musique (guitare, flûte, violon et piano),  des arts plastiques, de la danse classique et moderne, de l’art dramatique,  de la photographie et du graphisme, « l’école prodigue également des ateliers pour adultes plus étayés, en l’occurrence, celui du chant comme le gospel, le négro spiritual, l’atelier de danses orientale, classique et de variété latino, salsa, tango et moderne, l’atelier d’instruments de musique avec en sus le saxophone, celui des arts plastiques notamment le dessin et la peinture, l’atelier d’art dramatique, et de la photographie amateur » selon les propos de l’assistante de direction de l’école Mlle Assia Houadef. Parallèlement à ces cours magistraux, l’école dispense des cours particuliers dans le chant, piano, saxo, violon et flûte à raison de 1900 DA par mois.  Le cursus varie selon la spécialité, entre 3 ou 6 mois ou plus. Avec un certificat de bonne santé et une cotisation de 500 DA, l’inscription est valable à cette école. Pour les cours, il y a lieu de rajouter 1500 DA /mois pour les enfants et 1400 DA/ mois pour les adultes (danse). Selon la demande de l’adhérent,  cette structure artistique délivre une justification d’activité artistique. En outre, il est à indiquer qu’ »Artissimo » a un volet de formation diplômante dans le domaine des arts graphiques avec un brevet de technicien supérieur.  Dans cette spécialité, « ce diplôme d’Etat en 30 mois est évalué à 150.000 DA. Une première session a été formée avec 15 personnes, et la seconde sera lancée la semaine prochaine et  dont les, inscriptions sont en cours » selon, Mlle Houadef. Par ailleurs, cette formation inclue l’infographie en 6 mois au coût de 55.000 DA, ainsi que celle de la décoration  d’intérieur avec la même durée et au même tarif. Cette dernière sera opérationnelle dès le mois de décembre. Il est à noter que pour ces formations, les cours se déroulent tous les jours à raison de 15h par semaine. Dans le registre de l’encadrement, on dénombre 12 professeurs pour ces activités artistiques,  et 15 pour ces formations, tous de niveaux universitaires. Signalons que cette école, qui  a un agrément pour ces formations, délivre des diplômes dans les diverses spécialités. Pour la formation c’est Artissimo formation. D’après Mlle Houadef, les ateliers artistiques se déroulent les lundis  et les jeudis après- midi (enfants). « Pour les activités artistiques, chaque fin d’année, on organise un spectacle pour mettre en évidence tout ce qui a été préparé durant les cursus dans une salle des fêtes. En 2005, la salle Ibn Khaldoun a abrité la cérémonie »,  déclare-t-elle. Apparemment, « Artissimo » a ciblé un créneau porteur qui suscite l’engouement et l’enthousiasme du public. Avec un volet artistique lié à la détente et un autre de formation, l’école peut se targuer d’avoir réussi à allier toutes  ces activités.

Mansour Abrous


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *